Les Chroniques de Trinity

Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire. Ceci est une page sur la recherche de la vérité quel que soit son image. Entrez dans le terrier du lapin blanc. Ici le but principal de cette page c'est que chacun mette sa pierre. Vous pouvez mettre sur nwo, franc maçon, haarp, puce rfid, satanisme qui a un rapport avec les illuminati ou les FM:. ,contre la pédophilie, sur la malbouffe, expériences scientifique, gaz de schiste, anti sionisme, économie mondiale, musiques et films illuminatis, enfin tout ce qui sert à faire ouvrir les yeux... Il est temps de prendre la pilule...

lundi 1 août 2011

L’INSOLENCE DES RICHES

L’INSOLENCE DES RICHES

La crise n'est qu'un prétexte pour justifier de nouvelles privatisations et disloquer
nos droits. Quoi qu'en dise Sarkozy dans notre pays le travail ne paye pas, seule la
rente rapporte ! L'argent public a été généreusement distribué sans aucune contre
partie, et une partie a même servi à payer les supers bonus des traders. Ils n'ont plus
aucune retenue, ils se servent dans la caisse que nous alimentons avec nos impôts et
notre travail, ils sont sûr de nous avoir domestiqué, sûr que nous ne nous
révolterons pas, c’est pour cela qu’ils n’ont plus de limite :
---Le bouclier fiscal que l’on prétend supprimer mais en supprimant au passage
l’ISF : résultat, un gain de 900 millions pour les plus riches.
---Une fiscalité pour les entreprises qui est passé de 50% en 1985 à 33%
aujourd’hui, une mesure qui n’a jamais endigué le chômage mais grossi les poches
des actionnaires.
---Les diverses niches fiscales (172 milliards en 2010) qui permettent par exemple
à France Telecom, spécialiste du suicide en entreprise, de passer d’un résultat
avant impôt de 7,6 milliard à 1,7 milliard.
---Les heureux bénéficiaires qui bénéficient d’un abattement sur les dividendes
distribué sous prétexte que l’entreprise dont ils sont propriétaire à déjà payé des
impôts, du moins en théorie.
---82 milliard c’est le montant des profits des entreprises du CAC40 donc 40
milliards serons reversé aux actionnaires.
---94 millions d’euros seront partagé entre 40 patrons sans compter les bonus et
les stocks options.
---un fonctionnaire sur deux ne sera pas remplacé, des écoles et des hôpitaux de
proximité seront fermés. Ces mesures ne feront aucune économie à l’état car
l’argent récupère sera redistribué par des cadeaux fiscaux, subventions ou autres
avantages aux plus aisés.
---Les produits de premières nécessités augmentent de 15% sur le carburant, 20%
sur le gaz, 10% sur l’électricité, 10 à 20% pour la farine, les pates, l’huile, le
pain, …etc.
Le patronat nous objecte qu’il n’a pas les moyens, alors que l’on ouvre les livres
de comptes des entreprises et que les salariés et la population se mêlent de ce qui ne
les regarde pas dans « le droit bourgeois » : tous les mouvements financiers entre
différents établissements et entre les filiales d’un même groupe, que des
représentants du personnel siègent dans les conseils d’administration.
Plus des trois quart de la population supporte de plein fouet les effets de la crise,
pendant qu’une petite classe de privilégiés fait bombance, donne des réceptions, et
étale sa fortune dans les magazines peoples.
Pour ceux qui produisent les richesses, le chômage, les carrières interrompues et
les revenus en dessous du SMIC aliment une retraite de misère. Pour d’autres qui
ne produisent rien et encaissent les bénéfices leur soif de pouvoir alimente les
guerres, la corruption et la pauvreté.
Nous ne pouvons pas continuer à transférer la richesse de la nation à ceux qui
sont au sommet de la pyramide économique - ce que nous avons fait depuis environ
trente ans - tout en espérant qu’un jour, peut-être, les avantages de ce transfert se
manifesteront sous la forme d’emplois stables et d’une amélioration des conditions
de vie de millions des familles qui luttent pour y arriver chaque jour. Cet argent
n’atteindra jamais le bas de la pyramide. Nous sommes fous de continuer à y croire.
Un autre
monde est
possible !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire